•  
  •  
AdoJeunologie® / AdoJeunes
  Retour aux billets

Repères adojeunologiques - Répondre au « défi Jeunes »

<h2>Repères adojeunologiques - Répondre au « défi Jeunes »</h2>

 
 
Oser une « ambition néogénérationnelle d'avenir »
 


« Tous les humains rêvent, mais jamais à l’identique. Ceux qui songent, nuitamment enserrés dans les pauvres limites bornées de leurs pensées, s’éveillent, le jour venu, convaincus de l’illusion vaine. Les visionnaires diurnes s’avèreront, quant à eux, véritables révolutionnaires, par la simple opportunité qu’ils s’octroient, de faire vivre leurs espérances, les yeux grands ouverts, en les mettant fort résolument en œuvre ». (Thomas Edward Lawrence, dit Lawrence d’Arabie, Les sept piliers de la sagesse - Seven pillars of wisdom, 1926 - Paris, Editions Phébus, 2007). Quelle exemplarité plus extraordinaire que celle-ci, pour une génération trop souvent rongée par l’amertume et la renonciation à tous ses désirs les plus fous, comme les plus raisonnables ? Que sont les Julien Sorel, Eugène de Rastignac, ou Fabrice del Dongo devenus ? La jeunesse a désespérément besoin de « vertus héroïques, pour grandir » ! Les idéaux adojuvéniles actuels peuvent être autant classiques que modernes ou, d'avant-garde. Un certain conservatisme et attentisme, face aux pires peurs, incertitudes de la crise prévalent. Depuis la très grande effervescence de « 68 », malgré des divergences notables, les valeurs des juniors, celles des adultes se sont quelque peu rapprochées. La jeunesse reste méfiante à l'égard de la politique et des idéologies ou institutions, mais manifeste encore un intérêt relatif. L'on observe un éloignement de la « res publica ». La mondialisation a remplacé la vertu civique et patriotique nationale. Les aspirations morales, éthiques et spirituelles demeurent extrêmement fortes, dans un puissant déclin des pratiques théologiques, cultuelles ou croyances religieuses monothéistes. Ces jeunes n'en gardent, pas moins, une « conscience » des limites des sinistres matérialismes, qui les assaillent de toutes parts. De façon tant dommageable, pour tous les Terriens de ce temps ! « Rien de ce en quoi l'humanité a cru n'a réussi à triompher de la souffrance. Ni la science, l'instruction, ni la machine, ni le progrès, ni la liberté, ni la victoire, ni l'information, la coopération, ni l'émancipation, la production, ni l'empire, la royauté, ni la révolution, la démocratie, ni le socialisme, la religion n'ont donné à l'homme l'harmonie et le bonheur ». (Arnaud Desjardins, Les chemins de sagesse, textes de 1968 / 1972 - Paris, La Table Ronde, 2003). 
 


Le dessein « révolutionnaire » de  l’AdoJeunologie® 
 


L’AdoJeunologie® présente une nature bien spécifique et s’est fixé des objectifs très ambitieux, ce pour un public exclusivement adojuvénile. Contrairement à d’autres pays, cette pratique est très lacunaire en France. Il s’agit de mieux répondre aux réalités ; et besoins ; ou attentes des juniors, en une véritable nouvelle « psychoéducation ». L’adojeunologue® éclaire par de solides appuis et guidances ou entraînements. L'AdoJeunologie® concernera les adolescents de quinze - dix-neuf ans ; puis et également, les jeunes de vingt - vingt-quatre. La tranche d’âge adojeunologique retenue est celle des quinze - vingt-quatre ansgénération que les Nations unies et l’Union européenne qualifient officiellement de jeunesse. L'AdoJeunologie® est une science de la jeunesse d’une part ; et relation d’aide et conseil, de l’autre. Elle est une psychosociologie des jeunes ; science de l’éducation ; anthropo-philosophie des juniors. Elle apporte évaluations ; enseignements ; issues tangibles. Pour éviter ceci : « Si belle qu’ait été une vie, il y a toujours un immense écart entre l’existence qu’avait rêvé l’adolescent et celle qu’a connue l’homme ». (André Maurois, Lettres à une inconnue - Paris, La jeune Parque, 1953). Rappelons, résolument, ces paroles bouleversantes, criées à la jeunesse du continent, par Sœur Emmanuelle : « C'est à toi que je m'adresse, jeune de France et d'Europe. [ … ]. Je voudrais le clamer à chacun d'entre vous : sois l'homme, la femme que tu es. Si la déprime est prête à te jeter par terre, sache-le : la force est en toi, dans ton corps et dans ton cœur. Cette soif de justice qui t'habite, laisse-la t'emporter vers plus malheureux que toi, entre dans la bataille. Crois en toi, et en cette passion pour un monde où des hommes libres vivraient égaux et en frères. Crois en ton dynamisme, et incarne ton idéal à l'endroit même où tu vis, là où tu sens battre ton cœur. Sache que ton acharnement, en dépit des échecs, assurera ton triomphe. Crois en les autres : le même souffle de justice les fait tressaillir. Ne crains pas de rejoindre leur combat : l'union des jeunes est une puissance formidable ! » (Sœur Emmanuelle et Françoise Huart, Yalla - En avant les jeunes ! - Paris, Calmann-Lévy, 1997). Ainsi soit-il !…  
 


 
Conseil des juniors, coaching de vie des ados, réalisation de soi du jeune, développement personnel de l'adolescent, éducation adojeunologique, adolescents, adolescence, jeunes, jeunesse, 15-24 ans, famille d'ado, parents d'adojeunes, Paris, Yves REMY, AdoJeunologie®.  




Blog 2 : 
http://www.adojeunologie.fr - yr@adojeunologie.com 
 

 
 
 
Rédigé le  21 juillet 2010 16:35  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site