•  
  •  
 


« AdoJeunologie > Adolescence Difficile »


L'ADOJEUNOLOGIE A POUR CŒUR DE CIBLE
                               L'« ADOLESCENCE DIFFICILE » ET LA JEUNESSE
 
● Une « adolescence difficile » n'est pas rare. En toutes façons, les stades habituels du développement adojuvénile présentent des occurrences malaisées, à chacun d'eux. Cette « adolescence difficile » en est perturbée. Non « pathologique » en soi, elle peut permettre l'acquisition de nouveaux talents, ressources accrues, qui viendront enrichir le junior, son entourage, pour transcender son « adolescence difficile ». A défaut, si ce temps de vie si « spécial » n'est pas bien « manœuvré », il peut ultérieurement donner lieu à des complications problématiques, au rythme de la maturation des jeunes. Au-delà, tous sont concernés. ●


  Blog 1 - Réflexion générale sur les AdoJeunes
                 et l'AdoJeunesse des 15-24 ans
      Blog 2 - Analyse thématique : AdoJeunologie,
               Conseils, Société, Cas, Vie du Junior





AdoJeunologie, AdoJeunologue, sont des appellations déposées et protégées ® de Yves REMY consultant
 
 
 







L’AdoJeunologie aide l’ « adolescence difficile »,


                                                   booste les potentiels des jeunes (Suite...)


Bien que l’ « adolescence difficile » puisse revêtir différents aspects, c’est généralement par le biais de l’environnement réactif du jeune, que cette réalité complexe se manifestera, avec plus ou moins de force. Pour certains, cette « adolescence difficile » sera une saine tendance à s’opposer, se distinguer des pairs, parents, acteurs éducatifs, etc., pour bien définir leur identité propre. Alors que d’autres juniors connaîtront quelques marasmes, l’exprimeront de diverses façons, potentiellement douloureuses, alors plus ou moins aiguës. Il s’agit de juger adéquatement, quels types présumés de blocages sont en cause, pouvant qualifier, le plus finement, une « adolescence difficile ». A quel degré un jeune pourrait, ou non, en être affecté. La démarche spécialisée, ciblée, de l’AdoJeunologie, permet alors d’éclairer ces zones indéfinies, incertaines, ambivalentes, très délicates, souvent fort mal identifiées, même par les instances parentales, scolaires, décisionnaires, sanitaires. L’AdoJeunologie est plus apte, mieux armée à faire face décisivement, avec des outils favorisant l’émergence des solutions d’une approche progressive. Elle mène le junior à acquérir un bagage nouveau, utile, fructueux, à vie. Pour dépasser les aléas déstabilisants de l’expérience juvénile.
Refermer

 Amener l’ « adolescence difficile », la néogénération,

                                                      à mieux s’accomplir, se réaliser (Suite...)

La consultation éducation - jeunesse, synthétisée dans l’approche unique, efficiente, de l’AdoJeunologie, tend à résorber les dysfonctionnements, plus ou moins directement associés à l’ « adolescence difficile ». Elle autorise un regard critique, englobant tous les handicaps individuels d’un jeune, pour bien en saisir les tenants et aboutissants. Ces derniers sont, souvent depuis très longtemps, prédictifs de l’émergence d’une « adolescence difficile ». Si le junior concerné est confronté au milieu sanitaire psychosomatique, il sera soumis, de plus ou moins bon gré, à des pratiques traditionnelles, peu adaptées à ses spécifiques et réels attentes, réalités, besoins vitaux, souvent éludés, incompris, mal appréhendés, à ce stade. De plus en plus de jeunes en situation d’ « adolescence difficile » sont orientés vers l’AdoJeunologie d’Yves REMY, pour bénéficier d’une voie inédite de résolution de leurs blocages, perturbateurs à court, moyen, long termes.
Refermer


 Une AdoJeunologie qui a fait ses preuves pour

                                           l’ « adolescence difficile », les juniors (Suite...)


Parents, éducateurs, médecins, thérapeutes psy, découvrent peu à peu les atouts adojeunologiques. L’espoir soulevé par une nouvelle approche, plus apte à assister l’ « adolescence difficile », les encourage à aiguiller de plus en plus de jeunes à « adolescence difficile », nocive pour eux-mêmes, leur milieu, vers cette méthode d’amendement fort et d’échéance raisonnable. Les praticiens, familles, juniors, jusqu’aux entités sociales, scolaires, autorités publiques, ont grand avantage à découvrir, faire appel à ce concept novateur. Pour affronter, surmonter, l’adversité souvent très importante de la néogénération vivant, chaque jeune à sa façon, une variante d’ « adolescence difficile », identifiée et traitable par l’AdoJeunologie.
Refermer

 L’AdoJeunologie redonne espoir aux 15-24 ans,


                                                            à l’ « adolescence difficile » (Suite...)


Lorsque les parents recherchent, par eux-mêmes, des ressources adéquates performantes, pour soutenir un jeune à « adolescence difficile », ils trouvent en l’AdoJeunologie l’approche efficace, respectueuse des protagonistes impliqués. A commencer naturellement, en toute priorité, par le junior. Le repérage d’un tel spécialiste, expert - conseil des 15-24 ans, n’est pas évident. Beaucoup de professions « généralistes » sont consultées, pour tenter de cerner le phénomène spécifique de l’ « adolescence difficile ». Avec des outils non adaptés, particuliers, utilisés par ces praticiens non intervenants de la « chose jeune ». Comme en tout, l’approche d’un professionnel spécifique, maîtrisant les compétences liées aux particularismes de l’ « adolescence difficile », s’impose. Les impacts négatifs, destructeurs, qu’une telle réalité peut engendrer, doivent être positivement liquidés, de façon idoine, rapide, complète. En pleine satisfaction adojuvénile. ●
Refermer






Accueil
Blog